Les familles Marguerit et Contant se partagent au XIXème siècle l’essentiel des terres viticoles du village provençal de Cairanne. Avi Richaud, un ouvrier viticole originaire du village de Verclause (Drôme), épouse dans les 1910 Marie Constant, héritière de quelques hectares de vignes. Sitôt le domaine Richaud créé, le vigneron part faire la Grande Guerre mais ne reviendra jamais du front. Marie Richaud, régisseuse des douanes à Cairanne, entretient le vignoble qui est repris par son fils Raoul dans les années 1930. Sur le domaine Richaud se trouvent alors 6 hectares de vignes qui alimentent une cave coopérative. Gaston Richaud, ébéniste, hérite d’une jolie superficie de vignoble lorsqu’il épouse une héritière originaire de Cairanne. Ses 15 hectares de vignes le forcent à endosser le métier de vigneron dans les années 1950, au détriment de sa passion pour le bois. Son fils aîné Marcel, lui, éprouve une vive joie au contact de la terre. Il reprend le domaine Richaud en 1974 après s’être formé au lycée viticole. Il vient les premiers obtenir de précieux conseils auprès des vignerons du domaine Rabasse-Charavin. En 2015, Marcel Richaud, associé à d’autres vignerons syndicalisés, prend part à l’élaboration d’un cahier des charges restrictif pour l’appellation Côtes-du-Rhône villages Cairanne dans lequel sont limités les désherbages, l’usage de sulfites et l’utilisation d’engins motorisés dans le vignoble.

Découvrez ses produits

  • Il n'y a pas de produit dans le panier.